Le point sur la trichinose dans la province de Cordoba en Argentine Médecine des voyages

Publié le 9 oct. 2021 à 18h31

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Argentine, les responsables de la santé de la province de Córdoba ont révélé que 244 cas de trichinose avaient été enregistrés dans les départements de Totoral, Colón, Unión, Capital et Río Cuarto. Le ministère de la santé, a déclaré que près de 200 des personnes malades vivent dans la ville de Villa del Totoral. Les patients ont été traités dans différents centres de soins. Le ministère de l'Agriculture et de l'Élevage et le Service national de santé et de qualité agroalimentaire (SENASA) surveillent l'épidémie.

Les enquêtes ont permis d'établir un lien avec de la viande de porc, des saucisses et du salami provenant de différents commerces de Villa del Totoral. Dans certains cas, la revente de cette viande à d'autres commerçants a été identifiée. Des saisies de produits ont été effectuées dans deux entreprises et la présence de larves de Trichinella Spiralis a été confirmée dans un test, d'autres résultats étant en attente.

Une alerte antérieure (nouvelle n°17941 du 29 août 2021) avait révélé que 22 personnes étaient malades à Villa del Totoral et dans la ville de Córdoba. Les autorités ont saisi environ 800 kilogrammes de saucisses et de porc dans un magasin de Villa del Totoral en raison de l'absence de documents de traçabilité.

Par ailleurs, dans la province de Buenos Aires, huit cas de trichinose avaient déjà été confirmés (nouvelle n°18131 du 1er octobre 2021) dans la ville de Cañuelas et cinq autres étaient probables. Les autorités de Chascomus, également à Buenos Aires, ont signalé quelques infections dans la ville et un certain nombre de personnes sont tombées malades dans la ville de Chacabuco après avoir mangé des saucisses.

Source : Food Safety News.