Haïti : situation sécuritaire et risque élevé d’enlèvement, voyages fortement déconseillés Médecine des voyages

Publié le 12 oct. 2021 à 16h42

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Depuis plusieurs mois, la situation sécuritaire est tendue en Haïti, en raison de l'insécurité qui règne dans plusieurs zones de Port-au-Prince et ses environs. Des gangs armés se livrent à des combats afin de conforter leur mainmise sur certains territoires de la capitale où ils mènent des actions violentes à l'encontre des habitants. Le risque d'enlèvement reste élevé, imprévisible et est actuellement en nette recrudescence.

Pour ces raisons, il reste fortement conseillé de différer tout voyage en Haïti. Pour rappel, l'ensemble du territoire haïtien est formellement déconseillé. Pour les personnes qui se trouveraient déjà sur place, il convient de faire preuve de la plus grande vigilance, de proscrire tout déplacement à pied, de prendre des mesures de sécurité adaptées pour le trajet entre l'aéroport et le ville, de se tenir à l'écart de tout rassemblement et manifestation, de s'informer de la situation avant tout déplacement et de suivre les recommandations mentionnées en rubrique Sécurité, en raison du risque élevé d'agression ou d'enlèvement.

Aucune zone à Port au Prince n'est exempte de risques, y compris les quartiers de Turgeau, Pacot et Pétion-Ville. Il convient de ne pas se rendre dans les zones caractérisées par une augmentation des activités criminelles (liste non exhaustive : Carrefour Drouillard, Champs-de-Mars, Croix-des-Bouquets, Cité Soleil, Martissant, Bel Air, Toussant Brave, Bas-Delmas, Santo, Torcelle et Fontamara). 

La communauté française est invitée à rester particulièrement vigilante.

Source : France Diplomatie, Ministère de l'Europe et des affaires étrangères.