Détection du virus West Nile chez des chevaux aux Etats-Unis Médecine des voyages

Publié le 3 nov. 2021 à 02h05

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Aux Etats-Unis, plusieurs cas d'infection à virus West Nile (WN) sont signalés chez des chevaux.

  • Dans le Wisconsin, le département de la santé du comté de Crawford a signalé qu'un hongre croisé Belge/Standardbred de 9 ans non vacciné est décédé après avoir contracté le virus West Nile (WN ou virus du Nil occidental). C'est le 1er cas confirmé dans l'Etat chez un cheval depuis 2018.
  • Dans le Michigan, les responsables de la santé publique du comté de Lenawee ont été informés d'un cheval du comté a été infecté par le virus WN. La jument grise de 13 ans est tombée malade le 7 octobre avec des troubles neurologiques incluant ataxie, réticence à bouger, fasciculations musculaires (secousses), tremblements du museau et grincements de dents.
  • Dans le Tennessee, le 22 octobre 2021 des fonctionnaires du Tennessee State Veterinarian's ont confirmé qu'un hongre Quarter Horse de 6 ans dans une ferme du comté de Weakley a d'abord montré une ataxie (incoordination). Testé positif pour WN il a été euthanasié en raison de la gravité de ses signes cliniques.

 

 

Source : ProMED.