Le Costa Rica signale une épidémie de paludisme dans le Nord Médecine des voyages

Publié le 5 déc. 2021 à 17h02

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Les autorités sanitaires du Costa Rica signalent une augmentation des cas de paludisme au cours des quatre dernières semaines dans la zone Nord, ce qui a entraîné le renforcement de l'opération d'enquête épidémiologique dans le corridor frontalier.

Les services de santé locaux ont confirmé qu'il y avait un total de 138 cas au 27 novembre, dont 13 sont des rechutes chez des personnes infectées par la maladie. Les autorités du ministère de la Santé, la Caisse costaricienne de sécurité sociale (CCSS), avec le soutien de l'Organisation panaméricaine de la santé (OPS), maintiennent une surveillance épidémiologique dans les communautés de Medio Queso, San Gerardo, Cuatro Esquinas, Isla Chica, La Trocha, Las Delicias et Coquital, dans le but d'éviter que les cas ne se propagent aux endroits voisins ou à d'autres territoires de la région.

Recommandations pour les voyageurs :

Selon les Recommandations sanitaires pour les voyageurs, 2021, au Costa Rica le risque de transmission du paludisme est considéré comme faible. Plasmodium vivax est  la seule espèce plasmodiale présente dans le pays. La chimioprophylaxie vis à vis du paludisme n'est pas nécessaire en cas de séjour dans le pays. Il est par contre recommandé de mettre en œuvre une protection personnelle antivectorielle et de consulter en cas de fièvre pendant le séjour ou au retour.

Source : Outbreak News Today.