Détection du virus SARS-CoV-2 chez un lynx du Canada dans un zoo aux Etats-Unis Médecine des voyages

Publié le 10 jan. 2022 à 18h34

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Aux Etats-Unis, l'United States Department of Agriculture's (USDA) National Veterinary Services Laboratories (NVSL) ont annoncé récemment la confirmation du SARS-CoV-2 chez un lynx du Canada au zoo de Pittsburgh en Pennsylvanie. C'est le premier lynx du Canada chez qui la présence du virus SARS-CoV-2 a été confirmée aux États-Unis. Le lynx a commencé à présenter des signes cliniques, notamment une toux occasionnelle, mais dans l'ensemble, les symptômes ont été légers.
 
Des infections par le SARS-CoV-2 ont été signalées chez plusieurs espèces animales dans le monde, principalement chez des animaux ayant eu un contact étroit avec une personne atteinte du COVID-19. Sur la base des informations disponibles, le risque que les animaux transmettent le virus à l'homme est considéré comme faible.

Les personnes atteintes du COVID-19 peuvent transmettre le virus aux animaux lors de contacts étroits.  Il est important que les personnes suspectées ou atteintes de COVID-19 évitent tout contact avec les animaux domestiques et autres animaux afin de les protéger d'une éventuelle infection.

Source : Outbreak News Today.