Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Vaccination contre la grippe A (H1N1) 2009 : un point sur les effets indésirables

Publié le 22 nov. 2009 à 23h10

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 10 décembre 2018.

MesVaccins.net.

Entre le 21 octobre et le 15 novembre 2009, environ 200 000 doses de vaccin Pandemrix ont été administrées.  L’Afssaps a eu connaissance de 107 signalements d’effets indésirables par un professionnel de santé. La majorité des cas rapportés (95.3%) a été d’intensité bénigne à modérée. Par ailleurs, huit cas ont été jugés médicalement significatifs, mais n’ont nécessité qu’une simple surveillance. L’évolution a été rapidement favorable (4 cas de malaise associé à une augmentation de la pression sanguine artérielle, 1 cas de sensation vertigineuse, 1 cas de douleur intense, 1 réaction allergique au site d’injection et 1 oedème de la face).

Cinq cas ont nécessité une hospitalisation. Aux quatre cas graves déjà signalés dans le bilan précédent s’ajoute un cinquième signalement. Il s'agit d'un cas d’interruption de grossesse in utero chez une femme enceinte à 38 semaines d’aménorrhée. Ce cas est survenu dans un contexte fébrile 2 jours après la vaccination par Pandemrix. Aucune donnée ne permet à l’heure actuelle de relier ce cas à la vaccination, et des examens complémentaires sont en cours de réalisation. L’incidence de tels événements en France et en Europe, dans la population générale, est de l’ordre de 4 pour 1.000 naissances vivantes. Les causes possibles les plus souvent citées sont l'hypertension artérielle, un hématome rétroplacentaire, un retard de croissance intra-utérin, des malformations, des infections, le diabète, une pathologie de cordon, etc. Il faut noter que 30 % des cas restent inexpliqués malgré des investigations poussées.

Dans un récent article paru dans le Lancet (voir la nouvelle précédente intitulée "Effets indésirables post-vaccinaux : cause ou coïncidence ?"), les auteurs estiment que, en dehors de l'administration d'un vaccin, le nombre d'avortements spontanés dans une population de 10.000 femmes enceintes serait d'environ 170 en six semaines, 28 en sept jours et 4 en 24 heures.

Sources :

  • Afssaps.
  • Steven Black et al. Importance of background rates of disease in assessment of vaccine safety during mass immunisation with pandemic H1N1 influenza vaccines. The Lancet, In Press, Available online 31 October 2009.