Egypte : actualisation des recommandations concernant la sécurité

medecinedesvoyages.net

L'Egypte vit une transition politique tendue, sur fond d'incertitudes économiques et de montée d'une délinquance de forme nouvelle. Les manifestations, fréquentes dans les grandes villes, peuvent dégénérer. Dès lors, la prudence reste de mise et il faut impérativement se tenir éloigné des attroupements. Les séjours dans les grands centres touristiques ne posent pas de problème. La Mer Rouge connaît une situation normale, y compris les stations balnéaires du Sinaï (Charm el Cheikh, Dahab, (Charm el Cheikh, Dahab, Taba), de même que les villes de Louxor et d’Assouan. Il n’y a pas d’objection à s’y rendre par avion. Dans tous les cas, une vigilance renforcée s’impose. Les excursions dans les oasis et le désert ne doivent pas être entreprises de manière isolée mais encadrée par des structures de voyage professionnelles, en lien avec les autorités. Les déplacements non-professionnels sont à prohiber dans le Nord-Sinaï, théâtre de troubles récurrents ; et dans les zones frontalières avec la Libye, dans le contexte actuel. Les déplacements routiers doivent n’être entrepris qu’avec prudence, en particulier en Moyenne Egypte et dans le Sinaï ; ils sont à prohiber de nuit.

Source : France-Diplomatie-Ministère des Affaires étrangères et européennes.

Pages associées