Un décès dû à la rage au Zimbabwe Médecine des voyages

Publié le 10 juin 2022 à 12h36

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Zimbabwe, une personne est morte de la rage dans le district de Mberengwa la semaine dernière après avoir été mordue par un chien enragé.

Plusieurs animaux domestiques (6 ânes, 10 chiens, 4 vaches et 1 chats) sont morts de la rage depuis le mois de janvier 2022 après avoir été mordus par des chiens infectés. Le Département des services vétérinaires mène actuellement une campagne de vaccination contre la rage dans la province des Midlands pour atténuer la mortalité du bétail. Les chiens sont infectés par des chacals, mais généralement un chien infecté infecte d'autres chiens non vaccinés, qui à leur tour attaquent le bétail et les humains.

En 2021, 5 personnes sont mortes de la rage dans les Midlands après avoir été mordues par des chiens infectés.

Source : ProMED.