Infection à Langya henipavirus identifiée en Chine Médecine des voyages

Publié le 9 août 2022 à 19h33

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au cours de la surveillance sentinelle de patients fébriles ayant des antécédents récents d'exposition à des animaux dans l'est de la Chine, un hénipavirus phylogénétiquement distinct, nommé Langya henipavirus (LayV), a été identifié dans un échantillon de prélèvement de gorge d'un patient au moyen d'une analyse métagénomique et d'un isolement ultérieur du virus.

Un rapport de 2021 a permis d'identifier 35 patients atteints d'une infection aiguë à LayV dans les provinces chinoises de Shandong et Henan.

Le virus Langya henipavirus

C'est un virus du genre Henipavirus de la famille des Paramyxoviriadae. Il affecte les humains ainsi que d'autres espèces animales, notamment les musaraignes - son hôte d'origine présumé. Parmi les 25 espèces de petits animaux sauvages étudiées, l'ARN du LayV a été principalement détecté chez les musaraignes (27%), ce qui suggère que la musaraigne pourrait être un réservoir naturel de LayV.

Les symptômes présentés sont, entre autres, la fièvre, la fatigue, la toux et l'altération des fonctions hépatiques et rénales.

Source : Outbreak News Today.