Des cas d'hépatite A en Hongrie entraînent le rappel de mélanges de baies Médecine des voyages

Publié le 30 août 2022 à 14h54

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Un mélange de baies a été rappelé dans toute l'Europe après que plusieurs personnes, maintenant rétablies, aient été touchées par le virus de l'hépatite A en Hongrie. Des tests effectués par un laboratoire hongrois ont révélé la présence du virus de l'hépatite A dans un sac de 2,5 kilogrammes de mélange de baies.

Deux tailles de mélange Ardo Fruitberry, produit et emballé par un sous-traitant du groupe en Pologne, ont été rappelées après la découverte du virus de l'hépatite A. 

  • Le mélange de baies de 2,5 kilos rappelé porte le numéro de lot 58622131 et sa date de péremption est le 20 mai 2024. 
  • Des paquets d'un kilogramme portant les numéros de lot 58622130 et 58622131 et la date de péremption de novembre 2024 ont également été rappelés.

Les pays ayant reçu le produit concerné sont l'Autriche, la Belgique, la Croatie, l'Allemagne, la Grèce, Hong Kong, l'Irlande, les Pays-Bas, la Roumanie, l'Espagne, la Suède et le Royaume-Uni.

Une enquête épidémiologique est en cours.

Rappels sur l'hépatite A :

L'hépatite A est une infection hépatique provoquée par le virus de l'hépatite A (VHA). Le VHA fait partie de la famille des Picornaviridæ et appartient au genre Hepatovirus

Le VHA se transmet principalement par voie féco-orale, lorsqu'une personne non infectée ingère de l'eau ou des aliments contaminés par les matières fécales d'un sujet infecté. Les flambées à transmission hydrique, bien que rares, trouvent en général leur origine dans une eau de boisson contaminée par des eaux usées ou insuffisamment traitée.

L'hépatite A sévit sporadiquement dans le monde sous la forme d'épidémies, souvent de façon cyclique. La période d'incubation de l'hépatite A est généralement de 14 à 28 jours. Les symptômes de l'hépatite A peuvent être bénins ou graves: on peut observer une fièvre, un mauvais état général, une perte d'appétit, des diarrhées, des nausées, une gêne abdominale, des urines foncées et un ictère (coloration jaune de la peau et du blanc des yeux).
Contrairement à l'hépatite B et à l'hépatite C, l'hépatite A n'entraîne pas de maladie hépatique chronique et est rarement mortelle, mais elle peut provoquer des symptômes débilitants et une hépatite fulminante (insuffisance hépatique aiguë), qui est associée à une mortalité élevée.

Pour les voyageurs il est recommandé de s'assurer un approvisionnement suffisant en eau potable, de ne boire que de l'eau minérale en bouteille capsulée (ou à défaut traitée par chloration ou ébullition), d'éviter les salades et crudités, les glaces et glaçons.
Il existe plusieurs vaccins contre l'hépatite A dans le monde. La vaccination est particulièrement recommandée avant de voyager en zone à risque.

Source : Food Safety News.