Les voyages au Yémen toujours déconseillés

medecinedesvoyages.net

Les incertitudes sur l'évolution de la situation sécuritaire conduisent à recommander aux Français qui se trouvent encore au Yémen de quitter le pays et à ceux qui se proposent de s'y rendre de renoncer à leur projet ou de le différer. Trois humanitaires français appartenant à une ONG ont été enlevés le 28 mai 2011 à Seyoun, dans la province de l'Hadramaout et sont retenus en otage depuis lors. La situation sécuritaire à Sanaa, très volatile depuis le début de la contestation politique en janvier 2011, s’est dégradée depuis la mi-septembre 2011 du fait d’affrontements armés, de nature militaire, entre factions opposées, cantonnés toutefois dans le quart nord-ouest de la capitale et sporadiques. Il est vivement recommandé aux voyageurs pour des destinations de la région d’éviter de faire escale à l’aéroport de Sanaa. Il est en effet fréquent que la fermeture ponctuelle de l’aéroport ne permette pas des correspondances immédiates. Dans cette hypothèse, l’ambassade n’est pas en mesure, du fait des complications de la situation locale, d’apporter d’assistance aux passagers éventuellement bloqués. Les villes de Taez et d’Ibb sont régulièrement le cadre d’affrontements meurtriers. Aden a été, ces derniers mois, le cadre d’attentats contre des autorités locales.

Source : France-Diplomatie-Ministère des Affaires étrangères et européennes.

Pages associées