Des cas de leishmaniose viscérale sont signalés au Brésil et en Argentine Médecine des voyages

Publié le 14 nov. 2022 à 12h01

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Brésil, le Département d'État de la Santé (SES-TO) de l'Etat de Tocantins ont déclaré le 7 novembre 2022 avoir enregistré 74 cas de leishmaniose viscérale et 3 décès dus à la maladie entre janvier et octobre de cette année 2022. Par ailleurs les autorités sanitaires ont rappelé que 250 cas de leishmaniose cutanée ont été confirmés dans le Tocantins cette année. Aucun décès n'a été enregistré. Selon les chiffres de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le Brésil représente 96 % de tous les cas de leishmaniose viscérale humaine dans les Amériques.

En Argentinedans la province de Misiones la Misiones Public Health a émis une alerte pour un cas suspect de leishmaniose viscérale. Selon le rapport officiel, le cas est un homme de 34 ans du département rural d'Eldorado. Il s'est rendu aux urgences le 3 novembre 2022 pour des saignements dans les selles et un saignement de nez, et de la fièvre et une perte de poids depuis 6 mois. Bien que le cas ait été traité comme positif en raison de la symptômes et la présence du parasite, la confirmation par PCR a été réalisée au LACMI (Laboratorio de Alta Complejidad de Misiones).

Rappel sur la leishmaniose viscérale :

Les leishmanioses sont des parasitoses dont l'agent pathogène est un protozoaire flagellé du genre Leishmania. Il s'agit d'une zoonose, transmise de vertébré à vertébré par un moucheron hématophage, le phlébotome. Les phlébotomes piquent surtout le soir et la nuit par temps calme. Leur gîte est constitué par les anfractuosités de murs et de terriers où ils se gorgent sur des mammifères pouvant constituer le réservoir pour certaines espèces de leishmanies.

Les symptômes comprennent la fièvre, l'amaigrissement, l'anémie, l'hépatomégalie (gros foie) et la splénomégalie (grosse rate).

Source : ProMED.