Le point sur la dengue au Népal Médecine des voyages

Publié le 12 déc. 2022 à 20h04

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Népal, la Epidemiology and Disease Control Division (EDCD) a communiqué le 11 décembre 2022 une mise à jour sur la dengue dans le pays pour 2022.

En date du 11 décembre 2022, un total de 54 232 cas de dengue ont été identifiés, la province de Bagmati a signalé le plus grand nombre de cas (42143), suivie de la province de Lumbini (4984) et de la Province-1 Province-1 (2249).

Parmi les 10 premiers districts qui ont rapporté le plus grand nombre de cas (45 234, 84%), les plus nombreux sont ceux de Katmandou (14165), Lalitpur (9614), Bhaktapur (6145), Makawanpur (5830), Chitwan (3188), Dang (2405), Dhading (1678) et Rupandehi (1203). Les autres ont rapporté des cas sporadiques.

A ce jour, 67 décès dus à la dengue sont vérifiés.

Au Népal, la dengue est une maladie qui émerge rapidement. Une surveillance vectorielle a été menée dans trois districts : Dang, Lalitpur et Katmandou a démontré la présence du vecteur Aedes aegypti et Aedes albopictus. Les 4 sérotypes de dengue existent au Népal, les DENV-1 et 2 étant historiquement les plus lourds.

Il est conseillé aux voyageurs de se protéger des piqûres de moustique. Il convient de respecter les mesures habituelles de lutte anti-vectorielle :

  • Port de vêtements couvrants.
  • Répulsifs anti-moustiques, contenant du DEET, sur la peau découverte.
  • Moustiquaire imprégnés d'insecticide pour la sieste et la nuit.
  • Les personnes qui utilisent un écran solaire doivent appliquer le répulsif 20 minutes après l'écran solaire.

Afin d'éviter au maximum la dissémination du virus de la dengue sur le territoire métropolitain, devant une fièvre d'apparition brutale et des douleurs articulaires ou musculaires dans les 15 jours qui suivent le retour d'un voyage en zone à risque, il faut consulter son médecin au plus vite en signalant son voyage.

Source : Outbreak News Today.