Augmentation des cas d'infection à Klebsiella pneumoniae résistantes en Allemagne Médecine des voyages

Publié le 18 déc. 2022 à 12h04

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Allemagne, en 2022, les systèmes de surveillance allemands ont observé une augmentation rapide du nombre d'infections à Klebsiella pneumoniae  producteurs de NDM-1 et de NDM-1/OXA-48, ce qui pourrait en partie refléter des tendances pré-pandémiques récurrentes. 

Parmi ces cas, cependant, une présence en Ukraine avant le diagnostic a été fréquemment signalée. Le séquençage du génome entier de 200 isolats a montré une forte prévalence des types de séquence ST147, ST307, ST395 et ST23, y compris des groupes correspondant à une dissémination clonale et suggérant une transmission ultérieure en Allemagne. Le dépistage et l'isolement des patients originaires d'Ukraine peuvent contribuer à éviter une transmission ultérieure.

Rappel sur Klebsiella pneumoniae

Klebsiella est un type de bactérie Gram négatif ubiquitaire présente dans le tube digestif et dans l'appareil respiratoire des animaux (dont l'Homme) en tant que bactérie commensale. Elle est fréquente dans les selles et peut être un indicateur d'une contamination fécale. Elle est abondante dans le sol, les eaux.

Elle peut provoquer différents types d'infections associées aux soins de santé, notamment la pneumonie, les infections du sang, les infections des plaies ou du site chirurgical et la méningite. Dans les établissements de santé, les infections à Klebsiella surviennent généralement chez des patients malades qui reçoivent un traitement pour d'autres affections. Les patients dont les soins nécessitent des appareils tels que des ventilateurs (machines à respirer) ou des cathéters intraveineux (veines), ainsi que les patients qui suivent un traitement prolongé avec certains antibiotiques, sont les plus exposés aux infections à Klebsiella.

Source : Eurosurveillance.