Cas de rage humaine au Viêt Nam Médecine des voyages

Publié le 30 déc. 2022 à 12h15

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Viêt Nam, les autorités sanitaires ont annoncé qu'un homme de 30 ans résidant dans la Province de Phú Thọ est mort de la rage plusieurs mois après avoir été mordu par un chien. Le patient est entré à l'Hôpital national des maladies tropicales le 21 décembre 2022 et présentait des signes d'agitation, un comportement agressif inhabituel et une hydrophobe, signes évocateurs de la rage.

Lors de l'interrogatoire, le patient a déclaré qu'il y a 3 ou 4 mois, il avait été mordu par un chien errant. Le patient a ensuite battu le chien à mort et l'a mangé. Le patient ne s'est pas non plus fait injecter d'antisérum.

Source : Outbreak News Today.