Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Cas groupés de grippe causés par un virus A (H1N1)2009 résistant à l’oseltamivir, USA et Grande-Bretagne

Publié le 5 déc. 2009 à 15h12

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.
- Médecin biologiste en poste à la Direction centrale du service de santé des armées.
- Membre de droit (sans droit de vote) de la Commission technique des vaccinations de la HAS, représentant du Service de santé des armées.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 10 décembre 2018.

MesVaccins.net.

Le matériel génétique des virus influenza, composé de huit segments d'acide ribonucléique, est capable d'évoluer rapidement. Parmi les mutations qui se créent de manière aléatoire, certaines pourront conférer une résistance à une molécule utilisée dans le traitement de la grippe, l'oseltamivir (Tamiflu®). L'utilisation des traitements antiviraux peut favoriser la sélection puis l’émergence de souches résistantes à cet antiviral, les souches sensibles étant éliminées.

Des cas groupés de patients infectés par un souche de ce type ont été rapportés aux Etats-Unis et dans le Pays de Galles en octobre-novembre 2009. Les autorités sanitaires des USA ont notifié à l’Organisation mondiale de la santé quatre cas groupés d’infection par un virus A (H1N1) 2009 résistant à l’oseltamivir. Les quatre patients étaient hospitalisés dans un même service d’hématologie et avaient des comorbidités associées ; trois d’entre eux sont décédés. Les données disponibles à ce stade ne permettent pas d’écarter une transmission hospitalière limitée. Aucun cas de syndrome grippal n'a été identifié au sein de l’équipe soignante. Au Pays de Galles, six patients hospitalisés pour des maladies hématologiques ont présenté une infection par une souche A (H1N1) 2009 résistante à l’oseltamivir. Comme aux Etats-Unis, Aucune infection due à cette souche n'a été identifiée chez les soignants.

Source : InVS.