En Floride, deux cas supplémentaires de paludisme autochtone à Plasmodium vivax Médecine des voyages

Publié le 28 juin 2023 à 00h26

Biographie

Médecin biologiste.

En Floride, dans le cadre du suivi de la situation du paludisme dans le comté de Sarasota, le ministère de la santé de Floride émet un avis de maladie transmise par les moustiques à l'échelle de l'État à la suite de quatre cas locaux de paludisme à Plasmodium vivax confirmés et guéris dans le comté de Sarasota. Anopheles quadrimaculatus, est un vecteur majeur du paludisme en Floride.

Aucune transmission locale du paludisme n'a été signalée en Floride entre 1948 et 1990.

  • En juin 1990, la Floride a connu son premier cas de paludisme humain (P. vivax) en 42 ans, probablement dû à la piqûre d'un moustique dans le comté de Gulf.
  • En 1996, deux cas induits d'infection à P. falciparum sont survenus dans le comté de Broward. Ils étaient probablement liés à une propagation iatrogène dans un hôpital où un patient était traité pour une infection palustre importée. Toujours en 1996, deux cas d'infection à P. vivax dont la source de contamination n'a pas été déterminée sont apparus dans le comté de Palm Beach. L'un de ces cas concernait un homme sans domicile fixe et l'autre un résident vivant dans une zone voisine.
  • En 2003, la plus grande épidémie de P. vivax de l'histoire récente de la Floride (avec huit cas) s'est produite dans le comté de Palm Beach, dans une zone située très près des cas de paludisme du comté de Palm Beach de 1996. 
  • En 2009, un résident du comté de Manatee a contracté P. falciparum lors d'une transfusion sanguine. 
  • En novembre 2010, une infection à P. falciparum dont la source de contamination n'a pas été déterminée (peut-être acquise en Floride) a été signalée dans le comté de Duval.

source : Outbreak News Today