Les Pays-Bas signalent comme plusieurs pays une augmentation des infections sexuellement transmissibles en 2022 Médecine des voyages

Publié le 29 juin 2023 à 21h02

Biographie

Médecin biologiste.

Aux Pays-Bas, selon l'Institut national pour la santé publique et l'environnement (RIVM), davantage d'infections sexuellement transmissibles (IST) ont été signalées en 2022 par rapport à 2021.

L'augmentation des cas de gonococcie a été la plus importante. Avec 10 600 cas, il s'agit d'une augmentation de 33 % par rapport à 2021, où l'on comptait 7 964 cas. Le nombre de femmes et d'hommes hétérosexuels atteints de gonorrhée a fortement augmenté. Chez les femmes, le pourcentage de tests positifs est passé de 1,5 % en 2021 à 2,3 % en 2022, et chez les hommes, ce pourcentage est passé de 1,8 % à 2,4 %. Pour les femmes, il s'agit du pourcentage le plus élevé depuis 2013. L'augmentation a été principalement observée au cours du second semestre 2022. Parmi les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH) qui ne participent pas au projet pilote de PrEP (prophylaxie pré-exposition), le pourcentage a légèrement augmenté, passant de 12,4 à 12,8 %. Parmi les HSH qui participent au projet pilote de PrEP, le pourcentage est passé de 9,2 à 9,8 %.

En 2022, 24 684 cas d'infections à chlamydia ont été diagnostiqués, soit une augmentation de 21 % par rapport à 2021. Le pourcentage de femmes atteintes de chlamydia était plus élevé en 2022 qu'en 2021 : il est passé de 16,2 à 17,9%. Les pourcentages d'hommes hétérosexuels et de HSH atteints de chlamydia ont légèrement diminué pour atteindre respectivement 21,2 et 10,9%.

Le nombre de diagnostics de syphilis est également plus élevé (1 574) qu'en 2021 (1 398). Mais une légère diminution du pourcentage de tests positifs était visible chez les HSH : de 2,6% en 2021 à 2,3% en 2022. Chez les HSH participant au projet pilote de PrEP, le pourcentage est resté le même (1,7 %). Le nombre de diagnostics chez les femmes et les hommes hétérosexuels est resté faible en 2022 : 0,29% chez les hétérosexuels et 0,15% chez les femmes.

Source : Outbreak News Today