Un type rare d'E. coli à l'origine d'une épidémie mortelle au Royaume-Uni

medecinedesvoyages.net

Au Royaume Uni, la Food Standards Agency (FSA) et la UK Health Security Agency (UKHSA) tentent de trouver la source de l'épidémie actuelle d'Escherichia coli producteur de toxine de Shiga (STEC) de sérotype O183 avec l'aide d'autres agences de santé publique.

Le Royaume-Uni compte 24 cas d'infection à E. coli, dont 19 en Angleterre, deux en Irlande du Nord et en Écosse, et un au Pays de Galles depuis le mois de mai 2023. Pour les patients dont les informations sont disponibles, les dates d'apparition s'échelonnent du 23 mai au 2 juillet. Les patients ont signalé des symptômes graves tels que des diarrhées sanglantes. Huit malades ont consulté des hôpitaux pour leurs symptômes et six ont été hospitalisés. Une personne a développé un syndrome hémolytique et urémique, et une personne est décédée. Une douzaine de patients sont des hommes et 12 des femmes. Les âges varient de moins d'un an à 74 ans ; le groupe d'âge le plus touché est celui des enfants de neuf ans et moins.

Des enquêtes épidémiologiques sont en cours, mais d'après les premiers travaux, il n'existe pas de vecteur alimentaire particulier de l'infection. D'après les entretiens avec les patients, les malades ont déclaré avoir consommé du fromage à pâte dure râpé. Les fraises, les concombres, les poivrons et les pastèques ont également été mentionnés.

E. coli O183 est un sérotype extrêmement rare, avec seulement 15 cas au Royaume-Uni depuis 2016. La transmission peut se faire par contact direct ou indirect avec des animaux ou leur environnement, par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés et par la propagation de personne à personne.

Source : Food Safety News

Pages associées