Beyfortus (nirsevimab) 50 mg indiqué chez les enfants de moins de 5 kg : priorisation de l’utilisation des doses en maternité et suspension de la distribution en ville

mesvaccins.net

Dans un message du 26 septembre, la Direction générale de la santé (DGS), après échange avec le Conseil National Professionnel de Pédiatrie, recommande une priorisation de l’utilisation des doses de nirsevimab (Beyfortus®) 50 mg indiqué chez les nourrissons de moins de 5 kg, en maternité.

En conséquence, la distribution de Beyfortus® dosage de 50 mg est suspendue en ville au profit des maternités. La DGS recommande de réserver les doses de nirsevimab 50 mg à l’immunisation des nouveaux nés en maternité avant leur sortie et par les services d'hospitalisation pour les nouveaux nés de moins d’un mois hospitalisés. Il est également rappelé qu’avec le palivizumab (Synagis®), il existe une alternative disponible pour certains nourrissons à haut risque éligibles.

La prescription, la distribution, la dispensation et l’immunisation avec Beyfortus® 100 mg se poursuit en ville, pour les nourrissons ≥ 5 kg. Cependant, chaque commande est limitée à 5 doses au maximum.

Cette priorisation est susceptible d’être revue en fonction de l’évolution du calendrier d’approvisionnement en nirsevimab.

La campagne d'immunisation contre la bronchiolite à VRS est "victime de son succès" et Il s'avère nécessaire actuellement de gérer au mieux les stocks disponibles. En effet, la campagne d'immunisation contre le VRS rencontre une forte adhésion des professionnels de santé et des parents. Les maternités remontent des taux d’adhésion des parents de 60 % voire 80 % dans certains établissements, et les officines ont quant à elles passé commande de volumes importants pour les deux dosages disponibles de nirsevimab.

Source : Direction générale de la santé.

Pages associées