Bolivie : actualisation des données concernant les infections à hantavirus Médecine des voyages

Publié le 13 oct. 2023 à 16h39

Biographie

Médecin biologiste.

En Bolivie, les autorités sanitaires ont signalé un nouveau cas d'infection à hantavirus dans le département de Santa Cruz. Il s'agit d'un homme de 29 ans originaire d'Ascensión de Guarayos. Il est actuellement hospitalisé. La semaine dernière, un cas confirmé avait été signalé dans la municipalité de Pailón, toujours dans le département de Santa-Cruz. Il s'agissait d'un agriculteur de 49 ans qui est décédé. Depuis le début de l'année, 107 cas suspects d'infection à hantavirus ont été signalés dans le département de Santa Cruz, dont cinq confirmés et trois mortels. 

Depuis le début de l'année 2023, 18 cas d'infection à hantavirus ont été confirmés dans le pays depuis :

  • sept d'entre eux ont été enregistrés dans le département de La Paz (Palos Blancos est l'une des municipalités les plus touchées), 
  • cinq dans le département de Santa Cruz
  • trois dans le département de  Cochabamba,
  • et trois dans le département de Tarija.

Rappels sur les Hantavirus du Nouveau Monde

Le syndrome pulmonaire à hantavirus est une maladie pulmonaire grave causée par un hantavirus, virus appartenant à la famille des Bunyaviridae.Les symptômes surviennent généralement 2-4 semaines après l'exposition au virus. Les premiers symptômes sont la fatigue, la fièvre, des douleurs musculaires, des maux de tête. Puis 1à 5 jours après le début des symptômes se produit le syndrome pulmonaire à hantavirus qui associe toux et difficulté à respirer.
Il n'y a pas de traitement spécifique ni de vaccin.

L'animal réservoir est un rongeur dont l'espèce varie selon les régions du monde. L'homme est un hôte accidentel de ces virus qui peuvent être transmis par inhalation d'aérosols contaminés par les excréments ou l'urine des rongeurs infectés ou par contact direct avec les rongeurs infectés vivants ou morts ou avec les matières fécales ou l'urine de ces rongeurs.

Recommandations pour les randonneurs :

  • Utilisez les sites désignés pour le camping ou la détention de jour. 
  • Ne dormez pas au contact avec l'herbe.
  • Utilisez une tente avec un plancher, une fermeture éclair et sans trous.
  • Déplacez-vous sur des sentiers désignés. Ne vous aventurez pas dans les buissons et les prairies
  • Maintenez une bonne hygiène des mains et des aliments.
  • Consommez de l'eau potable, en bouteille, bouillie ou désinfectée, et ne ramassez pas de fruits sauvages dans les zones où la présence de rongeurs est évidente.
  • Conservez les déchets dans des récipients fermés ; si nécessaire, les enterrer.
  • Conservez les aliments dans des récipients solides et fermés. Ne laissez pas les casseroles et les ustensiles à la portée des rongeurs.

Source : FundacionIO