Lancement d'une campagne de prévention contre les infections à hantavirus au Chili

medecinedesvoyages.net

Au Chili, les autorités ont lancé une campagne de prévention dans la région de Los Lagos (région des Lacs) afin d'éviter l'augmentation des maladies zoonotiques pendant la saison des vacances. Ces maladies transmises de l'animal à l'homme connaissent une recrudescence en été due principalement au tourisme dans les zones rurales et les parcs nationaux.

Jusqu'à présent, en 2023, 5 cas d'infection à hantavirus ont été confirmés dans la région de Los Lagos, l'un d'entre eux étant décédé. Les taux les plus élevés d'infection probable ont été enregistrés à Río Negro et Maullín, suivis de Puerto Varas.

La présence de l’hantavirus s’étend au Chili, aussi bien géographiquement (entre La Serena, 500 km au nord de Santiago, et Punta Arenas) que quantitativement. L'hantavirus en cause est sans aucun doute le virus des Andes, qui est endémique au Chili. Au Chili, l'animal réservoir est un rongeur, le rat pygmée à longue queue. L'homme est un hôte accidentel de ces virus qui peuvent être transmis par inhalation d'aérosols contaminés par les excréments ou l'urine des rongeurs infectés ou par contact direct avec les rongeurs infectés vivants ou morts ou avec les matières fécales ou l'urine de ces rongeurs.

Recommandations pour les randonneurs :

  • Utilisez les sites désignés pour le camping ou la détention de jour.
  • Ne pas dormir en contact avec l'herbe.
  • Se déplacer sur des sentiers désignés.
  • Maintenez une bonne hygiène des mains et des aliments.
  • Consommez de l'eau potable et ne ramassez pas de fruits sauvages dans les zones où la présence de rongeurs est évidente.

Source : BioBioChile

Pages associées