Chili : premier décès de l'année dû à une infection à Hantavirus dans la région d'O'Higgins

medecinedesvoyages.net

Au Chili, les médias on repris un communiqué de presse, du secrétaire ministériel à la santé de la région d'O'Higgins qui a confirmé le premier décès de l'année dû à une infection à hantavirus. La victime est un homme de 47 ans de la communauté de Santa Cruz qui a été infecté dans le cadre de son travail, lors de la construction d'une maison.

L'autorité sanitaire a appelé les habitants de la région à prendre des précautions pour éviter d'autres infections à hantavirus. Il est rappelé aux citoyens que lors d'activités récréatives, telles que les capings ou les randonnées, ils doivent être très prudents et ne pas circuleren dehors des sentiers. S'ils doivent aller dans une remise ou une maison non fréquentée depuis longtemps, ils doivent ouvrir les portes et les fenêtres en utilisant un masque, laisser l'air pénétrer pendant au moins une demi-heure et ensuite nettoyer les surfaces. En ce qui concerne le travail, il est important d'utiliser une protection personnelle.

Il n'y a aucune information sur les conditions environnementales où l'enfant a été infectée. Il est probable que le virus responsable soitle virus Andes quiest endémique dans cette vaste région andine du Chili et dont le réservoir est le rat de riz pygmée à longuequeue(Oligoryzomys longicaudatus).

Rappels sur les Hantavirus du Nouveau Monde :

Le syndrome pulmonaire à hantavirus est une maladie pulmonaire grave causée par un hantavirus, virus appartenant à la famille des Bunyaviridae.

Les symptômes surviennent généralement 2-4 semaines après l'exposition au virus. Les premiers symptômes sont la fatigue, la fièvre, des douleurs musculaires, des maux de tête. Puis 1à 5 jours après le début des symptômes se produit le syndrome pulmonaire à hantavirus qui associe toux et difficulté à respirer.
Il n'y a pas de traitement spécifique ni de vaccin.

L'animal réservoir est un rongeur dont l'espèce varie selon les régions du monde. L'homme est un hôte accidentel de ces virus qui peuvent être transmis par inhalation d'aérosols contaminés par les excréments ou l'urine des rongeurs infectés ou par contact direct avec les rongeurs infectés vivants ou morts ou avec les matières fécales ou l'urine de ces rongeurs.

Recommandations pour les randonneurs :

  • Utilisez les sites désignés pour le camping ou la détention de jour.
  • Ne pas dormir en contact avec l'herbe.
  • Se déplacer sur des sentiers désignés.
  • Maintenez une bonne hygiène des mains et des aliments.
  • Consommez de l'eau potable et ne ramassez pas de fruits sauvages dans les zones où la présence de rongeurs est évidente.

Source : El Rancagüino

Pages associées