Etat d'urgence en Equateur pour une période de 60 jours

medecinedesvoyages.net

En Equateur, suite à l’évasion d’une figure du crime organisé, à divers troubles dans les prisons du pays et aux risques de tentatives de déstabilisation des institutions par des bandes criminelles, le Président Noboa a décrété l’état d’urgence le 8 janvier 2024, pour une période de 60 jours. Celui-ci étend les possibilités pour l’armée d’intervenir en appui de la police et suspend ou restreint certains droits, notamment ceux de l’inviolabilité du domicile ou de la correspondance. Un couvre-feu est également mis en place de 23h à 5h sur l’ensemble du territoire national.

Le 9 janvier, le Président Noboa a signé un nouveau décret reconnaissant l’existence d’un conflit armé interne. Plusieurs incidents ont émaillé la journée du 9 janvier à plusieurs endroits du pays, tout spécialement à Guayaquil où des scènes de chaos ont été rapportées.

Dans ces conditions, les Français envisageant un voyage en Equateur dans les prochains jours sont invités à différer leurs projets dans toute la mesure du possible.

S’agissant des Français de passage ou résidents en Equateur, il convient de se tenir informé, et de consulter régulièrement les recommandations publiées sur le site et les réseaux de l’Ambassade de France (https://ec.ambafrance.org/ - X/Twitter @FranceEquateur), du ministère de l’Europe et des affaires étrangères (https://www.diplomatie.gouv.fr, X/Twitter @francediplo et @ConseilsVoyages), ainsi que des autorités équatoriennes (X/Twitter @MinInteriorEc @ComunicacionEC @PoliciaEcuador @Riesgos_Ec @cruzrojaecuador, entre autres).

Source : France Diplomatie, Ministère de l'Europe et des affaires étrangères.

Pages associées