Situation sécuritaire au Mozambique

medecinedesvoyages.net

Au Mozambique, il est rappelé que dans un contexte d’intensification de la menace terroriste dans le Cabo Delgado, des attaques jihadistes sont à craindre dans le secteur de Mocimba da Praia et Palma. Il existe par ailleurs un risque élevé d’embuscades sur les principales voies routières de la région.

Pour rappel, toute la province du Cabo Delgado, y compris la ville de Pemba, est "formellement déconseillée" (en rouge sur la carte des niveaux de vigilance). Compte tenu du risque terroriste qui reste très élevé dans cette zone, les personnes susceptibles de s’y trouver sont invitées à se signaler sans délai auprès de l’ambassade de France à Maputo et à s’enregistrer sur le fil d’Ariane.

Après les attaques terroristes de grande ampleur qui avaient été menées en 2021, notamment contre les villes de Mocimboa da Praia et de Palma, et la poursuite en 2022 et 2023 des actions terroristes dans plusieurs zones de la province du Cabo Delgado et du nord de Nampula, la situation sécuritaire reste dégradée. De très nombreuses personnes ayant fui les zones visées par les terroristes demeurent encore déplacées dans la province.

De plus, suite aux actions ayant coûté la vie l’année dernière à plusieurs personnes dans le nord de la province de Nampula, et celle ayant visé la mission catholique de Chipene, il est fortement recommandé de ne pas se rendre dans les districts de Mecurubi, Errâti, Memba, Nacarôa, Muecate (partie sud), Monapo (zone nord), Meconta (zone nord), Nampula (zone nord) et Nacala (ville de Nacala exceptée), et de ne pas utiliser les axes routiers situés au nord de l’axe principal Nampula-Nacala.

Source : France Diplomatie, Ministère de l'Europe et des affaires étrangères.

Pages associées