Augmentation des cas de lèpre au Sri Lanka

medecinedesvoyages.net

Au Sri-Lanka, le directeur des services de santé de la province de l'Ouest a déclaré que le nombre de cas de lèpre était en augmentation dans la province. S'exprimant lors d'un point presse tenu au Bureau de promotion de la santé le 24 janvier 2024 pour marquer la Journée mondiale de la lèpre, il a déclaré que 69 enfants de la province Occidentale ont été identifiés comme des malades de la lèpre.

Bien que le Sri Lanka ait éliminé la lèpre en 1995, après avoir atteint l'objectif d'élimination de moins d'un cas de lèpre pour 10 000 habitants, des statistiques récentes indiquent une tendance à la hausse de l'incidence de la lèpre. Environ 1000 nouveaux cas sont signalés chaque année, dont 10% chez les enfants. Le Sri Lanka a été reconnu par l'OMS comme l'un des 23 "pays prioritaires au niveau mondial" pour la lèpre, soulignant la nécessité d'efforts ciblés pour maintenir le statut d'élimination et d'un dernier effort pour mettre fin à la lèpre dans le pays. La proportion plus élevée de cas chez les enfants, alors que la détection des cas est faible, est particulièrement préoccupante pour les autorités sanitaires, car elle indique une transmission active de la maladie au sein de la communauté. En outre, la tendance croissante à la présentation tardive et le nombre plus élevé de patients présentant des déformations visibles au moment du diagnostic indiquent que la détection des cas est insuffisante. Les agents de santé constatent également un nombre croissant de rechutes parmi les malades de la lèpre qui ont terminé leur traitement, ce qui laisse entrevoir la possibilité d'une résistance aux médicaments. Ces facteurs justifient des interventions immédiates et un changement d'orientation pour relever les nouveaux défis de la lutte contre la lèpre au Sri Lanka.

Les bouleversements sociaux et économiques provoqués par la pandémie de COVID-19 et la crise économique actuelle au Sri Lanka constituent des défis supplémentaires dans la lutte contre la lèpre.

Source : Sri Lanka Mirror, Organisation mondiale de le Santé

Pages associées