Haïti : agitation politique et sociale en province et risque élevé à Port-au-Prince

medecinedesvoyages.net

A Haïti, la situation sécuritaire reste toujours aussi préoccupante dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince. Depuis mi-janvier, une vigilance particulière doit être portée dans plusieurs villes de province (Gonaïves, Jérémie, Miragoâne, Les Cayes, Torbeck, Les Coteaux, Camp Perrin et Ouanaminthe) où l’agitation politique et sociale a conduit à des affrontements violents.

Un appel à la grève générale du 29 au 31 janvier, formulé par une organisation intersyndicale du secteur du transport, pour la libération des principaux axes routiers, pourrait exacerber les tensions à Port-au-Prince et en province.

Pour rappel, l’ensemble du territoire haïtien est formellement déconseillé aux voyageurs. Il convient aux personnes sur place de faire preuve d’une extrême vigilance : proscrire tout déplacement à pied, restreindre les déplacements au strict nécessaire, ne pas tenter de franchir des barricades et s’éloigner de tout rassemblement.

Source : France Diplomatie, Ministère de l'Europe et des affaires étrangères.

Pages associées