Au Pakistan, Médecins Sans Frontières s'inquiète de l'augmentation du nombre de cas de leishmaniose cutanée

medecinedesvoyages.net

Médecins Sans Frontières (MSF) a exprimé son inquiétude face à l'augmentation du nombre de cas de leishmaniose cutanée (LC) enregistrés dans ses structures à travers le Pakistan.

Dans un communiqué de presse du 30 janvier 2024, MSF précise que le Baloutchistan et le Khyber Pakhtunkhwa sont les provinces les plus touchées, mais que cette maladie tropicale négligée et traitable est également présente dans le Sindh, au Cachemire et dans les régions centrales et méridionales du Pendjab. L'augmentation de l'incidence de la LC entre 2022 et 2023 est exceptionnelle : 95 % à Bannu et 75,5 % à Peshawar, selon le communiqué. Une tendance similaire est observée au Baloutchistan, par exemple à Kuchlak, MSF a enregistré 69,9 % de cas supplémentaires par rapport à l'année précédente, ainsi que des cas de LC signalés dans des zones où la maladie n'était normalement pas présente.

L'augmentation du nombre de cas met en évidence le manque de connaissances sur la maladie et sa prévention, comme l'élimination correcte des déchets dans l'environnement, la réduction des lieux de reproduction et de repos potentiels des phlébotomes et l'utilisation correcte de moustiquaires imprégnées d'insecticide de longue durée.

Un diagnostic précoce et l'accès à un traitement efficace constituent un autre moyen de lutter contre cette maladie négligée. Cependant, l'accès à ce traitement est un défi.

Avec cinq centres dédiés à la LC et une clinique satellite, MSF est l'un des principaux fournisseurs de services gratuits de diagnostic et de traitement de la LC en collaboration avec les ministères de la Santé du Baloutchistan et de Khyber Pakhtunkhwa.

Source : The Nation

Pages associées