Syndrome de Guillain Barré au Guatemala : 67 cas signalés dont 52 dans le département de Suchitepéquez ; pas de cause identifiée

medecinedesvoyages.net

Au Guatemala, le ministère de la santé publique et de l'assistance sociale (MSPAS), par l'intermédiaire de la direction de l'épidémiologie et de la gestion des risques, souligne qu'au 8 février 2024, 67 cas suspects de syndrome de Guillain Barré ont été recensés.

Le département de Suchitepéquez est celui qui a accumulé le plus grand nombre de cas, avec 52 cas. Les municipalités de ce département où des cas ont été signalés sont les suivantes : Cuyotenango (15), San Bernardino (7), Samayac (8), Mazatenango (6), Chicacao (4), San Pablo Jocopilas (4), San Francisco Zapotitlán (2), Santo Tomás La Unión (2), San Lorenzo (1), San Antonio (2) et Pueblo Nuevo (1).

Les autres cas ont été identifiés dans les départements de Retalhuleuiloù il y a huit cas dans les municipalités de San Andrés Villa Seca (6), Retalhuleu (1) et Nuevo San Carlos (1), de **Huehuetenango**où il y a deux cas, de **Quetzaltenango**où il y a deux cas dans son siège municipal (1) et à Colomba Costa Cuca (1), de Guatemala qui signale deux cas dans la capitale (1) et à Villa Nueva (1), et de Solola avec un cas à Nahualá. Le groupe de cas résidant dans d'autres départements en dehors de Suchitepéquez a des antécédents de visite, de transit ou de consommation de produits provenant de ce département, entre une et deux semaines avant l'apparition des symptômes.

Sur ce total de 67 cas, 4 reçoivent des soins hospitaliers, 4 personnes sont décédées et 64% des patients appartiennent au groupe des 30-64 ans.

L'équipe multidisciplinaire continue de travailler ensemble pour intensifier les mesures de prévention auprès des marchands d'aliments et des familles de Suchitepéquez, en tenant compte du fait que l'hygiène personnelle avec le lavage des mains, la manipulation correcte des aliments et la salubrité de l'eau sont vitales pour la consommation.

Des visites quotidiennes dans les entreprises et les foyers permettent aux gens d'élargir leurs connaissances en matière de santé. Ces actions sont utilisées pour prélever des échantillons des aliments vendus et de l'eau, ce qui permet de progresser dans le développement de plus d'études pour comprendre et traiter cette épidémie ou l'augmentation inhabituelle des cas.

En suivant des mesures de prévention, chaque personne réduit les risques de maladies. Si vous présentez des symptômes de diarrhée, de fièvre, de problèmes respiratoires, de faiblesse des muscles du visage, de sensation d'engourdissement ou de picotement dans les bras et les mains, ou de faiblesse progressive dans les jambes, il est essentiel de vous rendre dans les services de santé pour une prise en charge rapide et opportune. car il s'agit de symptômes similaires à ceux du syndrome de Guillain Barré.

Le ministère de la santé publique et de l'assistance sociale (MSPAS) continue d'intensifier le travail conjoint qui permet d'avancer dans la lutte contre cette urgence, en tenant compte du fait que les mesures de prévention mises en œuvre par la population contribuent à ces efforts.

Source : FluTrackers

Pages associées