Vaccin expérimental prévenant les infections génitales à Herpes Simplex Virus de type 1

Publié le 9 jan. 2012 à 22h29

Biographie

- Assistant de biologie médicale et au service des urgences de l'HIA Bégin, à Saint-Mandé
- Spécialiste des envenimations, auteur de plusieurs publications scientifiques sur ce sujet, et co-auteur du livre intitulé "aspects cliniques et thérapeutiques des envenimations graves" (Urgence Pratique publications).

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération de l’industrie pharmaceutique
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins
- Déclaration mise à jour le 31/08/2014

Une étude randomisée en double aveugle a démontré l'efficacité d'un vaccin expérimental produit par le laboratoire GSK, qui réduit de 58 % le nombre d'infections génitales à Herpes Simplex Virus (HSV) de type 1. En revanche, ce vaccin ne protège pas contre le HSV de type 2. La population d'étude considérée comme représentative de la population générale a inclus 8 323 femmes âgées de 18 à 30 ans et n'ayant jamais eu d'infection à HSV de type 1 et 2. Le schéma vaccinal utilisé comprenait 3 injections à 0, 1 et 6 mois. Le suivi s'étalait sur 20 mois et recherchait une infection à HSV au moyen de sérologies mensuelles.

Les HSV de type 1 et 2 sont responsables de lésions génitales transmises par voie sexuelle et peuvent être responsables de décès ou de séquelles neurologiques sévères chez les nouveaux-nés de mères infectées. De plus, ces lésions génitales sont un facteur favorisant de la transmission du VIH.

Source : Belshe RB, Leone PA, Bernstein DI, et al. Efficacy results of a trial of a Herpes Simplex Vaccine. N Eng J Med 2012; 366: 34-43.