L'efficacité des vaccins compromise par les composés perfluorés

Publié le 27 jan. 2012 à 23h13

Biographie

- Professeur agrégé du Val-de-Grâce, professeur invité à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 12 avril 2023.

Une étude récemment publiée dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) montre que les composés perfluorés, comme le téflon, largement répandus dans des objets très divers (poêles antiadhésives, emballages alimentaires...) et pouvant contaminer les aliments, peuvent réduire de manière importante la réponse immunitaire vaccinale.

L'étude a porté sur le suivi d'environ 600 enfants depuis leur naissance en 1999-2001 jusqu'en 2008. Les concentrations en anticorps contre les anatoxines tétanique et diphtérique ont été mesurées aux âges de 5 et 7 ans. 

La présence de certains composés perfluorés dans le sérum maternel durant la grossesse étaient associés à une diminution d'environ 40 % de la concentration en anticorps anti-diphtériques chez les enfants âgés de 5 ans. 

De plus, la présence de ces composés perfluorés dans le sérum des enfants âgés de 5 ans était généralement associée à une baisse de la réponse immunitaire vaccinale. 

Ces résultats montrent que les composés perfluorés ont un effet négatif sur la réponse immunitaire.

Source : Grandjean P. et al. Serum Vaccine Antibody Concentrations in Children Exposed to Perfluorinated Compounds. JAMA.2012;307(4):391-397.