Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Cinq millions d’enfants sauvés grâce à la vaccination dans les pays pauvres

Publié le 2 fév. 2010 à 22h05

Biographie

- Enseignant attaché à la faculté de Bordeaux 2.
- Rédacteur adjoint revue Médecine Tropicale.
- Membre de la SNFMI.
- Représentant la médecine interne française auprès de la fédération européenne de médecine interne (EFIM).

Liens d'intérêt


- Consultant auprès des laboratoires Jansen, activité ponctuellement rémunérée.
- Organisateurs de différentes réunions médicales (GSK, Pfizer, Actélion, Binding).
- Coorganisateur congrès SNFMI Paris 2011.
- Participations financières dans le capital d’une entreprise : aucune.
- Participations à des essaies thérapeutiques sur les vaccins : aucune.
- Déclaration établie le 12/09/2011.

MesVaccins.net.

Depuis près de 10 ans, l’Alliance mondiale pour les vaccins et l’immunisation (Gavi), soutenue par la Fondation Bill et Melinda Gates, collecte des fonds pour la recherche et la mise en oeuvre de la vaccination aux profit des pays les plus pauvres. 

Julian Lob-Levyt, directeur du Gavi, a indiqué lors du Forum économique mondial de Davos que « nos investissements pour la vaccination des enfants dans les pays pauvres de la planète ont donné des résultats exceptionnels. Ils ont permis de sauver 5 millions d’enfants ». 

En 9 ans, 250 millions d’enfants ont ainsi été vaccinés. Au Bangladesh, par exemple, seulement 5 % des enfants âgés de moins de 5 ans étaient vaccinés en 2003 contre l’hépatite B. Trois ans plus tard, le taux était passé à 83 %. Parallèlement, entre 2000 et 2008, la mortalité due à la rougeole a diminué de 92 % en Afrique.