Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Nouvel avis du Haut Conseil de santé publique relatif à la pertinence de la poursuite de la campagne de vaccination contre la grippe pandémique

Publié le 9 fév. 2010 à 22h30

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.
- Médecin biologiste en poste à la Direction centrale du service de santé des armées.
- Membre de droit (sans droit de vote) de la Commission technique des vaccinations de la HAS, représentant du Service de santé des armées.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 10 décembre 2018.

MesVaccins.net.

Un avis du Haut Conseil de santé publique (HCSP) relatif à la pertinence de la poursuite de la campagne de vaccination contre la grippe pandémique A (H1N1) 2009 a été publié sur Internet. 

Il est rappelé dans cet avis que, depuis le début de l’épidémie, 1 266 cas graves et 275 décès liés à la grippe pandémique ont été signalés. L’hypothèse de la survenue prochaine d’une ou de plusieurs autres vagues pandémiques semble peu probable. En revanche, la souche de virus influenza A (H1N1) 2009 devrait prédominer durant la saison grippale 2010-2011. 

Le HCSP recommande de poursuivre la campagne de vaccination contre la grippe A(H1N1)2009 pour les personnes estimées à risque de complications, quel que soit leur âge, ainsi que pour les personnels de santé et médico-sociaux les plus exposés au risque d’infection grippale et amenés à avoir des contacts fréquents et étroits avec des personnes grippées ou estimées à risque de complications. Vingt pour cent des cas graves (soit 257 personnes) et 15 % des décès (soit 42 personnes) sont survenues chez des personnes n’ayant pas de facteur de risque. Il est donc rappelé que toute personne qui le souhaite doit pouvoir être vaccinée. 

La balance bénéfice/risque de la vaccination par un vaccin pandémique continue à être évaluée régulièrement en fonction des données nouvelles (données épidémiologiques, cliniques et virologiques, données de tolérance et d’immunogénicité sur les vaccins, évolution des autorisations de mise sur le marché). La situation sera reconsidérée lors de la réflexion sur la stratégie optimale de vaccination contre la grippe saisonnière en France pour l’hiver 2010-2011 et après les recommandations de l’OMS sur les souches vaccinales.

L'avis peut être consulté dans son intégralité ici.