Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Méningite à méningocoque au Burkina Faso et au Tchad

Publié le 10 fév. 2010 à 11h08

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.
- Médecin biologiste en poste à la Direction centrale du service de santé des armées.
- Membre de droit (sans droit de vote) de la Commission technique des vaccinations de la HAS, représentant du Service de santé des armées.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 10 décembre 2018.

MesVaccins.net.

La saison épidémique des infections invasives à méningocoque semble commencer dans la ceinture dite "de la méningite", ou ceinture de Lapeyssonnie. Au Burkina Faso, les districts de Pama et de Titao sont déjà en situation épidémique. Au Tchad, les districts de Doba et de Bedjondo sont en alerte. Le nombre de cas notifié au Burkina Faso et au Tchad est supérieur à celui de 2009 pour la même période. Les sérotypes en cause (probablement A ou W135) ne sont pas connus.

La vaccination méningococcique est recommandée aux voyageurs dans certaines situations qui peuvent être déterminées ici. Il existe un vaccin quadrivalent qui confère une protection contre les méningocoques A, C, Y et W135 (Mencevax®).

Source : OMS.