Vaccination contre la grippe saisonnière des personnes infectées par le VIH

Publié le 1 mar. 2010 à 10h07

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 18 novembre 2019.

MesVaccins.net.

Un nouvel avis relatif à la vaccination contre la grippe saisonnière des personnes infectées par le VIH vient d'être publié sur le site Internet du Haut conseil de santé publique (HCSP). Cet avis, daté du 29 janvier 2010, fait suite à une saisine de la direction générale de la santé concernant une révision de la recommandation de vaccination contre la grippe saisonnière des personnes infectées par le VIH.

Si la grippe saisonnière n’est pas plus fréquente chez les sujets infectés par le VIH, elle peut en revanche entraîner des manifestations cliniques prolongées et augmenter le risque de complications et de mortalité. L’introduction des multithérapies a été associée à une réduction des hospitalisations qui restent cependant aussi fréquentes que pour d’autres groupes à haut risque. L’immunogénicité de la primo-vaccination antigrippale (capacité à produire des anticorps protecteurs contre le virus grippal) est plus faible que dans la population générale, en particulier chez les patients ayant des CD4 inférieurs à 200 par mm3, et l’efficacité clinique du vaccin est très variable (de 27 % à 78 %). L’infection grippale, tout comme la vaccination antigrippale, peut être responsable d’une élévation transitoire et modérée de la charge virale VIH, sans modification significative du nombre de lymphocytes CD4.

En conséquence, le Haut Conseil de la santé publique recommande la vaccination contre la grippe saisonnière de tous les sujets infectés par le VIH, quel que soit leur âge et leur statut immuno-virologique.