Nouvel avis concernant la campagne de vaccination avec le vaccin MenBvac® en Seine-Maritime

Publié le 7 mai 2010 à 07h58

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 18 novembre 2019.

En complément de l’avis du 26 mars 2010, le Haut Conseil de la santé publique recommande :

  • la poursuite en 2010 des campagnes vaccinales avec le vaccin MenBvac® pour tous les nourrissons, enfants, adolescents et adultes âgés de 2 mois à 24 ans révolus, en incluant les nouvelles cohortes de nourrissons et les nouveaux arrivants éligibles, dans les trois zones définies dans les précédents avis. Il est rappelé que les zones I et II sont situées en Seine-Maritime et la zone III dans la Somme. La zone I correspond aux cantons de Dieppe-Est, Dieppe-Ouest, Offranville, Envermeu, Longueville et Bacqueville, la zone II aux cantons d’Argueil, Aumale, Blangy-sur-Bresle, Eu, Forges-les-Eaux, Gournay-en-Bray, Londinières et Neufchâtel-en-Bray. La zone III correspond aux cantons de Friville-Escarbotin, Gamaches, Saint-Valéry-sur-Somme et Ault.
  • la constitution progressive d’un stock de doses de vaccin MenBvac® suffisant pour faire face, le cas échéant, à l’émergence d’un nouveau foyer épidémique,
  • la poursuite de la surveillance épidémiologique, sérotypique et génotypique des IIMB en Seine-Maritime et dans les départements limitrophes,
  • la poursuite par l‘Afssaps du suivi renforcé proactif de pharmacovigilance sur l’utilisation du vaccin MenBvac® (effets indésirables graves chez les enfants, les adolescents et les jeunes adultes âgés entre 2 mois et 24 ans ; ensemble des effets indésirables chez les enfants âgés entre 2 mois et 12 ans).