Rougeole en Afrique Centrale et de l'Ouest

Publié le 8 mai 2010 à 09h08

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 18 novembre 2019.

Plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest et d'Afrique Centrale sont confrontés à des épidémies de rougeole. De janvier à fin mars 2010, plus de 22.000 enfants ont été atteints par la maladie et près de 200 en sont morts. En 2009, 50.000 cas de rougeole dont 340 décès avaient été déclarés au Burkina Faso. 

A la date du 28 mars 2010, les 16 pays suivants ont signalé des épidémies de rougeole en 2010 :

  • Bénin (85 cas, 0 décès)
  • Burkina Faso (1.258 cas, 10 décès)
  • Cameroun (1.338 cas, 6 décès)
  • Côte d'Ivoire (491 cas, 3 décès)
  • Guinée (1.013 cas, 2 décès)
  • Mauritanie (863 cas, 9 décès)
  • Liberia (1341 cas, 34 décès)
  • Mali (774 cas, 1 décès)
  • Niger (352 cas, 1 décès)
  • Nigeria (3.804 cas, 26 décès)
  • République Centrafricaine (31 cas, 0 décès)
  • République Démocratique du Congo (3.976 cas, 13 décès)
  • Sénégal (560 cas, 0 décès)
  • Sierra Leone (351 cas, 1 décès)
  • Tchad (5.832 cas, 79 décès)
  • Togo (295 cas, 0 décès). 

La couverture vaccinale contre la rougeole ne dépasse pas 80 % dans la plupart des pays d'Afrique de l'Ouest et d'Afrique Centrale. Ce chiffre est très insuffisant pour empêcher la survenue d'épidémies, la rougeole étant d'une extrême contagiosité. De plus, cette situation sanitaire délicate risque d'être aggravée par la réduction du financement des campagnes de vaccination.

Source : Promed