Analyse de la saison grippale de l’hiver 2012 dans l'hémisphère sud

Publié le 2 nov. 2012 à 22h04

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

La saison grippale 2012 dans les pays tempérés de l'hémisphère sud a débuté en mai et était dans une large mesure terminée à la fin du mois de septembre, sauf en Argentine où une activité grippale était encore rapportée.

  • Le virus le plus couramment détecté dans la plupart des zones était le virus grippal A(H3N2). Néanmoins, les types et les sous-types de virus grippaux variaient considérablement d'un pays à l'autre, et même entre des pays limitrophes et des régions situées dans un même pays.
  • À la différence d'autres pays tempérés, l'Argentine et le Paraguay ont connu une prédominance de la grippe A(H1N1)pdm09 pendant cette saison hivernale, situation identique à celle des pays voisins situés vers le nord, dans les zones tropicales d'Amérique du Sud.
  • Le virus grippal B a joué un rôle important en Afrique du Sud et en Australie, apparaissant dans le cadre d'une deuxième vague de grippe dans le premier pays et constituant le virus grippal prédominant dans certains États du deuxième.
  • Le virus A(H1N1), antérieurement en circulation, n'a plus été observé nulle part depuis janvier 2010 et a été complètement remplacé par le virus A(H1N1)pdm09, qui se comporte maintenant comme un virus saisonnier.

Source : Organisation mondiale de la santé (OMS), Relevé épidémiologique hebdomadaire n° 44 du 2 novembre 2012.