Mise à jour sur le vaccin contre la grippe pandémique (Pandemrix®) et la narcolepsie

Publié le 21 juil. 2013 à 21h51

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Le Comité consultatif mondial de la sécurité vaccinale (GACVS) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a examiné des données tirées d'études sur l'utilisation du vaccin contre la grippe pandémique (vaccin monovalent anti-virus A(H1N1)pdm09) en Finlande, en France, en Irlande, au Royaume-Uni et en Suède, qui toutes mettent en évidence un risque accru de narcolepsie après l'administration du vaccin Pandemrix® à des enfants et des adolescents.

Des études menées en Suède et en France ont aussi trouvé des preuves d'une augmentation de ce risque chez les adultes. Le Comité a examiné de nouvelles données provenant de la Finlande sur l'innocuité du vaccin Pandemrix® chez l'adulte. L'étude rétrospective de cohorte avait mis en relation les données de vaccination pour l'ensemble de la population adulte avec les cas incidents (nouveaux cas) de narcolepsie identifiés par le registre national des soins sur la période de suivi allant du 1er janvier 2009 au 31 décembre 2011. La comparaison des taux d'incidence a fait apparaître une augmentation d'un facteur 3 à 5 (2 à 4 après l'analyse de sensibilité) du risque de narcolepsie chez les adultes vaccinés par rapport aux adultes non vaccinés. L'augmentation du risque a été observée 8 mois après la vaccination, après quoi aucun accroissement supplémentaire du risque n'a été relevé. Les rapports émanant de Finlande, de France et de Suède s'accordent sur une augmentation du risque de narcolepsie chez les jeunes adultes après une vaccination par le vaccin Pandemrix®.

Le GACVS reconnaît que ce résultat amène à suspecter également un risque accru de narcolepsie chez les adultes, quoique plus faible que celui observé chez les enfants. D'autres travaux de recherche comprenant des phases de suivi sont nécessaires pour confirmer la force de l'association observée et l'ampleur du risque. En raison de la menace permanente d'une nouvelle pandémie et des besoins attendus en nouveaux vaccins pandémiques, le Comité a rappelé l'urgence de poursuivre les recherches pour identifier les mécanismes biologiques sous- jacents à cette association.

Source : Organisation mondiale de la santé (OMS), Relevé épidémiologique hebdomadaire n°29 du 19 juillet 2013.