Epidémie de rubéole au Japon Médecine des voyages

Publié le 17 août 2013 à 10h03

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

A la date du 7 août 2013, 13 509 rubéole cas ont été signalés au Japon depuis le début de l'année 2013. Les nombres de cas de rubéole les plus élevés ont été enregistrés dans la métropole de Tokyo, et dans les préfectures d'Osaka et de Kanagawa. Le pic épidémique pour la rubéole au Japon se situe du printemps à l'été.

Les Centers for Diseases Control and Prevention d'Atlanta aux Etats-Unis (CDC) recommandent que tous les voyageurs à destination du Japon soeint protégés contre la rubéole par la vaccination. Les femmes enceintes qui ne sont pas protégées contre la rubéole par la vaccination ou par un antécédent d'infection rubéoleuse devraient éviter de voyager au Japon au cours de cette flambée. Ceci est particulièrement important au cours des 20 premières semaines de grossesse.

Source : Centers for Diseases Control and Prevention (CDC), Atlanta, Etats-Unis.