Fièvre à virus du Nil occidental en Albanie Médecine des voyages

Publié le 19 août 2010 à 16h08

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 26 août 2020.

Des cas de fièvre à virus du Nil occidental ont été signalés depuis le début du mois d'août dans le nord de la Grèce, qui possède une frontière commune avec l'Albanie. A ce stade, les autorités albanaises ont fait savoir que le risque de propagation de ce virus en Albanie était faible.

Il convient néanmoins de garder à l’esprit les informations suivantes sur le mode de contamination et les moyens de prévention :

  • le virus du Nil est véhiculé par des moustiques communs ;
  • il se manifeste en général par des symptômes grippaux bénins mais peut évoluer dans de rares cas, pour des personnes âgées ou fragiles, en méningite ou encéphalite ;
  • la propagation de ce virus a surtout lieu dans les zones humides et marécageuses ou à proximité des rivières ;
  • la seule prévention se fait par le port de vêtements amples et l’application de crème anti-moustiques.

Source : France-Diplomatie-Ministère des Affaires étrangères et européennes.