Augmentation du nombre de cas de paludisme dans l'ouest de l'Inde Médecine des voyages

Publié le 13 sept. 2010 à 16h03

Biographie

- Assistant de biologie médicale et au service des urgences de l'HIA Bégin, à Saint-Mandé
- Spécialiste des envenimations, auteur de plusieurs publications scientifiques sur ce sujet, et co-auteur du livre intitulé "aspects cliniques et thérapeutiques des envenimations graves" (Urgence Pratique publications).

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération de l’industrie pharmaceutique
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins
- Déclaration mise à jour le 31/08/2014

La semaine dernière, les autorités sanitaires indiennes ont déclaré 432 cas de paludisme dans le district de Jaisalmer Pokhran, situé dans le Rajasthan (état de l'ouest de l'Inde) : 410 cas à Plasmodium vivax, 20 à Plasmodium falciparum et 2 de type mixte  (co-infection par P. vivax et P. falciparum). Deux décès sont survenus chez des enfants.

Une augmentation du nombre de cas a été également constatée dans la région de Barmer (513 cas la semaine dernière dont 3 à P. falciparum) alors que l'incidence de la maladie se maintient à un niveau relativement faible dans le reste du pays.

Jaisalmer est à environ 150 km de la frontière pakistanaise, mais cette augmentation n'est probablement pas liée aux inondations survenues au Pakistan.

Source : Promed.