Chikungunya et dengue en Inde Médecine des voyages

Publié le 30 sept. 2010 à 14h10

Biographie

- Assistant de biologie médicale et au service des urgences de l'HIA Bégin, à Saint-Mandé
- Spécialiste des envenimations, auteur de plusieurs publications scientifiques sur ce sujet, et co-auteur du livre intitulé "aspects cliniques et thérapeutiques des envenimations graves" (Urgence Pratique publications).

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération de l’industrie pharmaceutique
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins
- Déclaration mise à jour le 31/08/2014

Huit cas de chikungunya ont été rapportés dernièrement en Inde à New Dehli, alors qu'aucun cas n'avait été signalé l'année dernière. Une équipe d'entomologistes et d'épidémiologistes a été envoyée sur place en mission pour identifier la source de cette épidémie Par ailleurs, une flambée de cas de dengue a été déclarée, avec 3 013 cas suspects et 97 cas confirmés biologiquement depuis juillet 2010. Elle semble liée à la fois à une saison de la mousson prolongée et à la présence de collections d'eau stagnante sur les sites des prochains jeux du Commonwealth.

L'apparition de ces cas a suscité des inquiétudes parmi plusieurs pays participants à ces jeux. L'Inde a donc émis un avis de santé publique pour les participants et les visiteurs venant pour l'événement, recommandant des mesures de lutte anti-vectorielle.

Source : Promed.