Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Le vaccin contre la méningite B Bexsero est remboursé pour les personnes à risque

Publié le 18 déc. 2014 à 20h19

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.
- Médecin biologiste et responsable d'un Centre de vaccinations internationales dans un Hôpital d'instruction des armées.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 4 novembre 2016.

Le remboursement à 65 % du vaccin Bexsero vient d'être publié aujourd'hui au Journal officiel, dans un arrêté daté du 16 décembre 2014. Un autre arrêté déclare l'agrément de ce vaccin à l’usage des collectivités et divers services publics. Ces arrêtés font suite à la publication de l'avis du Haut Conseil de la santé publique du 25 octobre 2013 et de l'avis de la commission de la transparence de la Haute autorité de santé (HAS) le 25 juin 2014

Qu'est-ce que le vaccin Bexsero ?

Le vaccin Bexsero est un nouveau vaccin fabriqué par Novartis Vaccines and Diagnostics, qui confère une protection contre les infections invasives à méningocoque B (Neisseria meningitidis sérogroupe B). Ces infections (méningites et septicémies) sont particulièrement graves et peuvent conduire au décès des patients ou à des séquelles physiques (amputations) ou neurologiques. Contrairement aux autres vaccins méningococciques, ce vaccin n'utilise pas pour antigène la capsule polyosidique de la bactérie, mais quatre protéines différentes.

Les modalités du remboursement

Le remboursement sera opérationnel dans toutes les pharmacies le lundi 22 décembre 2014. Le prix public est de 90,08 € TTC la dose, pour les personnes définies dans l'avis du 25 octobre 2013 (voir ci-dessous). Ce prix public passera à 88,43 € TTC au 1er janvier 2015, en application de la nouvelle marge pour les pharmaciens. 

Par ailleurs, Bexsero est désormais un vaccin agréé à l'usage des collectivités (hôpitaux) et divers services publics : services de protection maternelle et infantile (PMI), centres de vaccination, etc.

Ainsi, les seules indications thérapeutiques ouvrant droit à la prise en charge par l'assurance maladie sont la prévention des infections invasives méningococciques dues à Neisseria meningitidis de sérogroupe B pour les personnes suivantes.

1- Personnes à risque élevé de contracter une infection invasive à méningocoque :

  • ayant un déficit en fraction terminale du complément ou qui reçoivent un traitement anti-C5A, notamment celles qui sont traitées par eculizumab (Soliris) ;
  • ayant un déficit en properdine ; 
  • ayant une asplénie anatomique ou fonctionnelle ;
  • ayant reçu une greffe de cellules souches hématopoïétiques.

L'entourage des patients traités par Soliris devrait aussi être vacciné, mais cette recommandation récente ne semble pas avoir été prise en compte dans l'arrêté.

2- Personnes exposées dans le cadre de situations spécifiques prévues dans l'instruction No DGS/R1/DUS/2014/301 du 24 octobre 2014 relative à la prophylaxie des infections invasives à méningocoque. Cette instruction a été récemment commentée sur MesVaccins.net. Cette instruction prévoit la vaccination par Bexsero autour de cas groupés d'infection invasive à méningocoque B selon un algorithme spécifique, par exemple devant deux cas d'infection invasive à méningocoque B survenant à moins d'un mois d'intervalle ou devant des cas dus à une même souche, si celle-ci est couverte par le vaccin. Dans d'autres situations faisant craindre une situation anormale, un avis complémentaire d'experts est nécessaire. 

Source : Journal Officiel du 18 décembre 2014.


Maladie : Méningocoque B

Vaccin : BEXSERO