Sécurité des déplacements en Thaïlande Médecine des voyages

Publié le 5 oct. 2010 à 12h34

Biographie

- Professeur agrégé du Val-de-Grâce, professeur invité à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 12 avril 2023.

A la suite des graves affrontements qui ont fait plusieurs victimes au mois de mai 2010, la capitale de la Thaïlande et trois de ses provinces avoisinantes sont encore soumises au régime de l'état d'urgence (Bangkok, Nonthaburi, Pathum Thani, Samut Prakan), sans toutefois que cela ne contraigne les déplacements à travers le pays, notamment ceux des touristes.

  • Les ressortissants français peuvent donc se rendre à Bangkok et y circuler librement mais avec prudence, ainsi que dans les provinces de Chiang Mai et Chang Rai, où l’état d’urgence a été levé le 16 août. Il convient de signaler que quelques explosions criminelles (attaques à la grenade notamment) ont eu lieu sporadiquement à Chiang Mai et maintenant de manière plus régulière dans la capitale depuis le mois de juillet 2010. L’aéroport international de Bangkok fonctionne normalement.
  • Les déplacements en dehors de Bangkok ne sont pas déconseillés dans les régions touristiques du sud, à l’exception de l’extrême-sud (provinces de Pattani, Yala, Narathiwat), mais il est en revanche demandé aux ressortissants français de faire preuve de prudence dans le nord et le nord-est du pays où des manifestations peuvent se produire.
  • En règle générale, dans l’hypothèse où l’on se trouverait sur les lieux d’une manifestation ou d’un cortège de manifestants, il convient de s’éloigner immédiatement au moindre signe de tensions, (présence de "contre-manifestants", mouvements de foules, mise en position de la police ou de l’armée, jets de pierres, tirs, etc.). 4 - Les ressortissants français, de passage ou résidents, sont invités à consulter régulièrement les médias et le site Internet de l’ambassade de France (cliquez ici) pour s’informer de l’évolution de la situation durant leur séjour. Le numéro de la police touristique est le 1155.

Source : France-Diplomatie-Ministère des Affaires étrangères et européennes.