Catastrophe chimique en Hongrie Médecine des voyages

Publié le 10 oct. 2010 à 23h24

Biographie

- Professeur agrégé du Val-de-Grâce, professeur invité à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 12 avril 2023.

Le 05 octobre 2010, en Hongrie, les autorités sanitaires ont déclaré l’état d’urgence dans les départements de Veszprém, Györ-Moson-Sopron et Vas à l’ouest du pays et en aval de Budapest après la rupture d’une digue entourant un bassin d’eaux usagées dans une usine d’aluminium. Environ un million de mètres cubes d’une boue toxique chargée de métaux lourds a inondé plusieurs villages. A ce stade, 120 personnes sont blessées et 4 sont décédées. Des mesures de contention du flot toxique ont été mises en place par les autorités.

Les investigations sont en cours pour déterminer les conséquences écologiques pour la faune et la flore de la région. Cet évènement peut constituer une urgence de santé publique de portée internationale. Le risque reste à évaluer pour les populations vivant en aval sur le Danube, notamment en Roumanie.

Source : Institut de veille sanitaire.