Extension de l'épidémie de choléra en Papouasie-Nouvelle-Guinée Médecine des voyages

Publié le 25 oct. 2010 à 13h29

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 26 août 2020.

L'épidémie de choléra et de dysenterie qui s'est déclarée en Papouasie-Nouvelle-Guinée en août 2009 au confluent des trois provinces du Golfe, de Morobe et des Highlands (précisément dans le district de Menyamya) continue de s'étendre, touchant le port de Lae, Madang, Weewak (ville côtière de l'est du pays, région de Sépik), les rives du lac Murik ainsi que quelques localités au sud-est de la ville. Début mai 2010, l’épidémie de choléra a gagné certains quartiers de la capitale, Port Moresby. Les précautions élémentaires d’hygiène sont vivement recommandées aux personnes se rendant dans ces régions (eau en bouteille capsulée et hygiène rigoureuse des mains).

Source : France-Diplomatie-Ministère des Affaires étrangères et européennes.