Grippe dans l'hémisphère sud

Publié le 25 oct. 2010 à 17h35

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 26 août 2020.

D'une manière générale, les épidémies de grippe ont démarré plus tardivement et ont été moins importantes qu’en 2009 dans l’hémisphère sud. Les virus grippaux en cause durant l’hiver austral 2010 ont été variables selon le pays.

En Australie et en Nouvelle-Zélande, où des cas sévères et des décès ont été rapportés au cours de cette saison, le virus A(H1N1)2009 était majoritaire. Les facteurs de risque de gravité pour la grippe A(H1N1)2009 paraissent avoir été les mêmes qu’en 2009.

Au Chili et en Argentine, les virus grippaux ont été minoritaires au sein des virus respiratoires. Le virus influenza A(H3N2) a prédominé au Chili et le virus influenza B a prédominé en Argentine.

A la Réunion, une épidémie de grippe A(H1N1)2009, grevée de cas graves et de décès, est survenue cette année.

Source : Institut de veille sanitaire.