Cas confirmés d’encéphalite de Saint Louis au Texas Médecine des voyages

Publié le 4 nov. 2010 à 19h35

Biographie

- Assistant de biologie médicale et au service des urgences de l'HIA Bégin, à Saint-Mandé
- Spécialiste des envenimations, auteur de plusieurs publications scientifiques sur ce sujet, et co-auteur du livre intitulé "aspects cliniques et thérapeutiques des envenimations graves" (Urgence Pratique publications).

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération de l’industrie pharmaceutique
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins
- Déclaration mise à jour le 31/08/2014

Pour la deuxième fois en 2010, un cas d’encéphalite de Saint Louis a été confirmé chez un patient au Texas (Etats-Unis). Depuis 1990, cette maladie a été diagnostiquée chez 74 personnes. Contrairement à l’infection à virus West Nile, l’encéphalite de Saint Louis survient selon un mode sporadique : ainsi, aucun cas n'est déclaré sur les registres de l’état la plupart des années. Le dernier décès par encéphalite de Saint Louis au Texas date de 1995. Il s’agit d’une arbovirose transmise par les moustiques du genre Culex. Il est donc recommandé de suivre les recommandations de lutte anti-vectorielle en cas de séjour au Texas.

Source : Promed.