Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Fièvre jaune au Cameroun

Publié le 18 oct. 2009 à 19h29

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.
- Médecin biologiste en poste à la Direction centrale du service de santé des armées.
- Membre de droit (sans droit de vote) de la Commission technique des vaccinations de la HAS, représentant du Service de santé des armées.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 10 décembre 2018.

Le 8 septembre 2009, le Ministère de la Santé camerounais a signalé un cas de fièvre jaune confirmé en laboratoire, repéré grâce à la surveillance systématique de la fièvre jaune. Le cas indicateur provient du village de Bomboko - Kotto 1, district sanitaire de Buea, province du Sud-Ouest. Une campagne de vaccination de masse a été prévue à la suite de ce cas pour octobre 2009 dans deux districts, Buea et Mbongue, la population visée étant de 165 138 habitants.


Référence principale :